Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 12:47

Subscribe to the newsletter (on the right side of the first page) and you receive an email when a new article is published.

Inscrivez vous à la newsletter (à droite de la première page), vous recevrez un avis dès la parution d'un nouvel article.

 

Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

 

Je suis arrivé sur l'île de Corfou située au nord-ouest de la Grèce.

Mon périple vers le sud de la Grèce m'a permis de voir plus souvent le soleil et même de subir la chaleur. J'ai dû porter des manches longues et un pantalon court en pédalant pour éviter les brûlures du soleil. Cette chaleur m'a fait rapidement oublier l'hiver rigoureux que j'ai connu en Europe de l'est.

Je reçois l'hospitalité sur la route. Un couple de retraité accepte que je plante ma tente dans leur pré où ils élèvent des chèvres et m'offrent des fruits de leur verger et du Féta réalisé avec le lait de leurs chèvres. Un retraité de la marine marchande m'autorise à camper dans son oliveraie. Je rencontre par hasard un médecin belge qui m'offre le gîte et le couvert dans sa résidence secondaire balnéaire. Une famille m'accorde de bivouaquer sur leur pelouse et m'offre des oeufs de Pâques au moment de la Pâques orthodoxe...

Je quitte Igoumenitsa en longeant la côte ionienne, montagneuse et parsemée d'innombrables îles. Je traverse un tunnel sous-marin creusé sous l'embouchure du golfe d'Amvrakikos, puis je passe devant le mont Akarnanika qui s'oppose à la mer, pour arriver dans la baie d'Astakos. Je franchis des collines pour atteindre le golfe de Patras où j'aperçois le long pont suspendu qui relie la Grèce continentale à la ville de Patras. Je dépasse le pont et j'aborde la côte nord du golfe de Corinthe. La route creusée dans la roche surplombe la mer de plusieurs dizaines de mètres et me mène à Itea.

J'affronte ensuite les contreforts du mont Parnasse, où se situe la ville de Delphes qui abritait dans l'antiquité l'oracle d'Apollon. Puis je descends vers une plaine pour arriver à Thèbes. J'y obtiens des renseignements pour rencontrer un représentant arvanite. Je rencontre à Skourta situé à une trentaine de kilomètres de Thèbes, Mr Michas Evaggelos, militant arvanite de longue date. Les Arvanites, originaire d'Albanie, se sont installés en Grèce au 14ème et 15ème siècle essentiellement. Selon des estimations, 150 000 personnes peuvent parler l'arvanite qui s'apparente à l'albanais ancien. La langue arvanite est aujourd'hui menacée d'extinction par manque d'organisations et de structures pouvant garantir sa pérennité.

Je pars de Thèbes en montant le massif de Kitheronas pour parvenir dans la vaste agglomération d'Athènes. Je rencontre à Aspropirgos, Mr Dimitris Kallieris, locuteur d'arvanite et écrivain. Je rencontre aussi Mr Petros Philipoy, maire de Kalivia (15 000 habitants) où vivent des arvanites. Je profite de mon séjour à Athènes pour faire réparer mon vélo et visiter les lieux historiques de la ville.

Je rejoins ensuite le port du Pirée où j'embarque pour traverser le golfe de Saronique et atteindre l'île de Poros distant de quelques dizaines de mètres de la péninsule du Péloponnèse. Je rencontre Mr Anastasios Dedes, maire de Methana, une presqu'île où vit une forte communauté arvanite et voisine de l'île de Poros. Je quitte l'île de Poros, je longe la côte abrupte du golfe de Saronique dans le Péloponnèse pour parvenir sur la côte sud du golfe de Corinthe, plus plate et accessible.

J'arrive enfin à Patras, 4ème ville de Grèce qui fut capitale européenne de la culture en 2006. J'embarque à bord d'un ferry de la compagnie « Anek Lines » à destination de l'île de Corfou. Après sept heures de navigation, le ferry me dépose au port de Corfou.

Je continue le périple vers l'Albanie et l'ex-Yougoslavie.

 

Ken ar c'hentañ,

à bientôt,

Emmanuel Le Merlus

 

_P1050511.JPG 

Rencontre à Skourta avec Mr. Michas Evaggelos

Meeing in Skourta with Mr. Michas Evaggelos

 

_P1050682.JPG 

Rencontre à Aspropirgos avec Mr Dimitris Kallieris

Meeting in Aspropirgos with Mr. Dimitris Kallieris

 

_P1050709.JPG 

Rencontre à Kalivia avec Mr Petros Philipoy

Meeting in Kalivia with Mr. Petros Philipoy

 

_P1060199.JPG 

Renconte à Methana avec Mr. Anastasios Dedes

Meeting in Methana with Mr. Anastasios Dedes

 

La côte ionienne – The Ionian coast

 

_P1050217.JPG 

 

_P1050262.JPG 

 

_P1050273-copie-2.JPG 

 

_P1050314.JPG 

 

_P1050329.JPG 

 

_P1050344.JPG 

 

_P1050354.JPG 

 

_P1050376.JPG 

 

_P1050401.JPG 

 

_P1050432.JPG 

 

Le golfe de Corinthe – The Corinthian Gulf

 

_P1050444.JPG 

Pont suspendu de Patras à l'entrée du golfe de Corinthe

Suspension bridge of Patras at the mouth of the Gulf

 

_P1050455.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

_P1050469.JPG 

Paysage – Landscape

 

_P1050474.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

_P1050491.JPG 

Grande oliveraie  –  Big olive plantation

 

_P1060347.JPG 

Je suis passé à vélo à Velo, une commune du Péloponnèse.

I went by bike to Velo, a village in Peloponnese (« Velo » means bike in French).

 

Athènes - Athens

 

_P1050595.JPG 

L'Acropole  –  The Acropolis of Athens

 

_P1050855.JPG 

Le Parthénon  –  The Parthenon

 

_P1050860.JPG 

Le temple d'Erechthéion  –  The Erechtheum

 

_P1050960.JPG 

Le temple de Zeus olympien  –  The Temple of Olympian Zeus

 

_P1050692.JPG 

Le stade des Panathénées  –  The Panathenaic Stadium

 

_P1050899.JPG 

Le temple d'Héphaïstos  –  The Temple of Hephaestus

 

_P1050725.JPG 

L' Académie d'Athènes  –  The Academy of Athens

 

_P1050566.JPG 

Relève de la garde  –  The relief guardsmen

 

Le golfe de Saronique – The Saronic Gulf

 

_P1060184.JPG 

L'île de Poros  –  Poros Island

 

_P1060244.JPG 

Paysage  -  Landscape

 

_P1060317.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

_P1060326.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

L'île de Corfou – Corfu Island

 

_P1060389.JPG 

Devant l'ancienne citadelle  –  In front of the old fortress

Repost 0
Published by Emmanuel
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 13:49

Subscribe to the newsletter (on the right side of the first page) and you receive an email when a new article is published.

Inscrivez vous à la newsletter (à droite de la première page), vous recevrez un avis dès la parution d'un nouvel article.

 

Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

 

Je suis arrivé à Igoumenitsa en Grèce, une ville située au nord-ouest du pays sur les bords de la mer Ionienne.

La traversée du nord de la Grèce n'a pas été de tout repos : les montagnes des Balkans recouvrent cette partie du pays. J'ai dû affronter des averses de neige et de grêle, le brouillard, le vent et le froid. Cependant les températures y sont moins froides qu'en Europe de l'est.

Je reçois du soutien sur la route. Un retraité alsacien expatrié en Grèce m'ouvre sa porte, m'offre un dîner et m'autorise à dormir dans sa caravane inoccupée. Alors que je campe sous la pluie, un prêtre orthodoxe me donne une pizza et une bière sous ma tente. Un Grec accepte que je plante ma tente sur sa pelouse qui fait face à la mer, la mélodie des clapotis des vagues accompagne mon sommeil...

Je quitte Kardzhali en franchissant le massif des Rhodopes. Au poste frontière, le contrôle pointilleux des gardes-frontière bulgares me fait perdre du temps. Je descends ensuite vers Xanthi en Thrace occidentale où m'attendent des représentants de la minorité turque. Je rencontre Mr. Ahmet Kara, président de « Iskeçe Türk Birligi » (l'Union Turque de Xanthi) créée en 1927. Cette organisation mène des activités sociales et culturelles et compte 3 000 membres. À Komotini, une ville voisine de Xanthi, je rencontre Mr. Galip Galip et Mme Pervin Hayrullah, président et directrice de « Bati Trakya Azinligi Kültür ve Egetim Sirketi », une fondation culturelle et éducative qui défend les intérêts des Turcs de Thrace occidentale. Je rencontre ensuite Mr. Koray Hasan, responsable de l'organisation de jeunesse « Gümülcine Tûrk Gençler Birligi » qui compte 500 membres et organise des activités culturelles, théâtrales, sportives.... Je rencontre également Mr. Enter Ali Tsaous, secrétaire de « Bati Trakya Azinligi Yüksek Tahsilliler Dernegi » qui regroupe 800 membres diplômés des universités turques et grecques. Le nombre de Turcs en Thrace occidentale est estimé à 120 000, où leur présence remonte au 14ème siècle.

Je quitte la Thrace occidentale. Je longe sur une trentaine de kilomètres la mer Égée, j'apprécie la vue de la mer que j'avais quittée à Piran en Slovénie, et la douceur du climat maritime après avoir affronté le froid hivernal de l'Europe de l'est. Je traverse une longue plaine à l'ouest de Théssalonique et j'arrive à Veria. Je rencontre des membres de l'association « Sutsata Armanjilor Di Veria » présidée par Mr. George Tsiris. Je suis reçu à la mairie de Veria (45 000 habitants) par Mr. Nikolaos Mavrokefalidis, premier adjoint au maire et Mme Elisabeth Arhontaki-Georgiou, adjointe au maire. Les Valaques sont une communauté linguistique latine dont leur origine remonte à l'époque de l'empire romain.

Je quitte Veria pour rejoindre Florina à travers une zone montagneuse des Balkans. Je rencontre à Meliti/Oftsareni, un village à proximité de Florina, des membres d'une organisation macédonienne sociale et éducative présidée par Mr. George Kostidis, qui compte 300 membres. Cette organisation promeut notamment des danses et chants traditionnels macédoniens. J'assiste à un entrainement des jeunes danseurs de l'association. Selon des estimations, 250 000 Macédoniens vivent en Grèce.

Je quitte Florina, je franchis plusieurs cols enneigés pour arriver à Metsovo/Aminciu au coeur des montagnes du Pinde. Cette bourgade est un fief valaque où plusieurs d'entre eux me reçoivent. Ils me mettent en relation avec le président de la région d'Épire, Mr. Alecos Kahrimanis, qui est aussi valaque. Il me reçoit dans son bureau de fonction à Ioannina. Je quitte Metsovo en empruntant les routes montagneuses d'Épire pour atteindre Igoumenitsa en bordure de la mer Adriatique.

Je continue le périple vers le sud de la Grèce.

 

Ken ar c'hentañ,

à bientôt,

Emmanuel Le Merlus

 

Nord de la Grèce - Northern Greece

 

_P1040563.JPG

Rencontre avec Mr. Ahmet Kara à Xanthi, président de "Iskeçe Türk Birligi".

Meeing with Mr. Ahmet Kara in Xanthi, chairman of "Iskeçe Türk Birligi".

 

_P1040566.JPG

Membres de l'organisation réalisant de la broderie.

Members of the organization doing embroidery.

 

_P1040570.JPG

Rencontre à Komotini avec Mr. Galip Galip et Mme Pervin Hayrullah, président et directrice de " Bati Trakya Azinligi Kültür ve Egetim Sirketi".

Meeting in Komotini with Mr. Galip Galip et Mrs. Pervin Hayrullah, chairman and director of " Bati Trakya Azinligi Kültür ve Egetim Sirketi".

 

_P1040574.JPG

Renconte avec Mr. Koray Hasan, responsable de l'organisation de jeunesse "Gümülcine Türk Gençler Birligi".

Meeting with Mr. Koray Hasan, responsible for the "Gümülcine Türk Gençler Birligi" youth organization.

 

_P1040575.JPG

Rencontre avec Mr. Enter Ali Tsaous, secrétaire de "Bati Trakya Azinligi Yüksek Tahsilliler Dernegi".

Meeting with Mr. Enter Ali Tsaous, secretary of "Bati Trakya Azinligi Yüksek Tahsilliler Dernegi".

 

_P1040720.JPG

Rencontre à Veria avec des membres de l'association "Sutsata Armanjilor Di Veria", présidé par Mr. George Tsiris (second à droite sur la photo).

Meeting in Veria with members of "Sutsata Armanjilor Di Veria" association, managed by Mr. George Tsiris (second on the right side of the photograph).

 

_Bretonos.jpg

Rencontre à la mairie de Veria avec Mr Nikolaos Mavrokefalidis, premier adjoint au maire et Mme Elisabeth Arhontaki-Georgiou, adjointe au maire.

Meeting in Veria town hall with Mr. Nikolaos Mavrokefalidis, prime deputy mayor and Mrs. Elisabeth Arhontaki-Georgiou, deputy mayor.

 

_P1040717.JPG

"Le petit prince" traduit en valaque.

"The small prince" translated in Vlach.

 

_P1040766-copie-1.JPG

Je rencontre à Meliti/Oftsareni une association macédonienne à but éducatif et social, présidée par Mr. George Kostidis (à droite sur la photo).

I meet in Meliti/Oftsareni an educational and social macedonian association, managed by Mr. George Kostidis (on the right of the photograph).

 

_P1040764.JPG

Des jeunes de l'association s'entraînent à effectuer une danse traditionnelle macédonienne.

Young members of the association train themself to do a traditional macedonian dance.

 

_P1040871.JPG

La bourgade de Metsovo/Aminciu, blotie sur le flanc de la montagne, est un fief valaque.

Metsovo/Aminciu village situated on the mountain side is a Vlach stronghold.

 

_P1040874.JPG

Metsovo/Aminciu

 

_P1040953.JPG

Rencontre à Ioannina avec Mr Alecos Kahrimanis, président de la région d'Épire et valaque.

Meeting in Ioannina with Mr. Alecos Kahrimanis, a Vlach who is the president of Epire region.

 

_P1040582.JPG

Les montagnes des Rhodopes  –  Rhodopa mountains

 

_P1040623.JPG

La mer Égée  –  Aegean See

 

_P1040646.JPG

La mer Égée  –  Aegean See

 

_P1040838.JPG

Des ours peuvent traverser la route  –  Bears may cross the road

 

_P1040781.JPG

Bivouac sur la pelouse d'une villa grecque  -  Camping on a Greek house green.

 

_P1040845.JPG

Vieux pont enjambant une rivière  –  Old bridge spaning a river

 

_P1040863.JPG

Le vent violent pousse la neige sur la route  –  The strong wind 's pushing the snow on the road.

 

_P1040998.JPG

Le fleuve Kalamas  –  The River Kalamas

 

Montagnes au nord de la Grèce – Mountains in Northern Greece

 

_P1040811.JPG

 

_P1040831.JPG

 

_P1040867.JPG

 

_P1040913.JPG

 

_P1040966.JPG

Repost 0
Published by Emmanuel
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:00

Subscribe to the newsletter (on the right side of the first page) and you receive an email when a new article is published.

Inscrivez vous à la newsletter (à droite de la première page), vous recevrez un avis dès la parution d'un nouvel article.


Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

 

Je suis arrivé à Kardzhali, une ville située à l'est du massif des Rhodopes, au sud de la Bulgarie.

J'ai dû affronter le froid dans les plaines de Hongrie, en Transylvanie et dans la plaine du Danube. Les températures étaient souvent négatives, chutant jusqu'à -20°C la nuit. Je portais plusieurs épaisseurs de vêtement pour pouvoir résister au froid. La boisson chaude dans les bidons pouvait geler complètement en moins d'une heure.

J'ai reçu de nombreux encouragements sur la route : des automobilistes, des chauffeurs de poids lourd klaxonnent pour me soutenir. Alors que la nuit tombe et que je roule sous une averse de neige, un chauffeur de poids lourd roumain s'arrête et propose de me déposer dans la ville suivante. Je le remercie de proposer son aide, que je décline : je veux poursuivre la route à vélo.

Plus loin, une famille stoppe leur voiture pour m'offrir du thé chaud contenu dans une bouteille isotherme...

Je quitte Vienne pour prendre la direction de Budapest en Hongrie. J'y rencontre Mme Olivia Schubert, directrice de « Landesselbstverwaltung Der Ungarndeutschen ». Cette organisation est la représentation officielle des Allemands de Hongrie. Je présente le périple aux lycéens du « Deutsches Nationalitäten Gymnasium ». Cent vingt mille Allemands vivent dans ce pays selon les estimations. Leur présence remonte au 9ème et 17ème siècles.

Je traverse ensuite les grandes plaines de Hongrie pour me rendre à Békéscsaba/Békésska Caba, une ville en bordure de la frontière roumaine. Je rencontre Mr Ando György, président de la représentation officielle des Slovaques en Hongrie. Je rencontre aussi les lycéens du «Slovenské Gymnasium». Le nombre de Slovaques en Hongrie est estimé à cent dix mille. Leur présence date surtout des 17ème et 18ème siècles.

Je franchis la frontière roumaine pour rejoindre Sibiu/Hermannstadt en Transylvanie, où vit une minorité allemande. Je suis reçu par Mr Martin Bottesch, président du Conseil général du département de Sibiu. Ce département est jumelé avec celui d'Ille-et-Villaine. Je rencontre Mr Winfried Ziegler, directeur de l'organisation de jeunesse germanophone : « Arbeitsgemeinschaft Deutscher Jugendorganisationen in Rumänien » et conseiller municipal de la ville. Je rencontre aussi Mme Diana Dragos et Mme Ioana Dancu, respectivement coordinatrice régionale culturelle et animatrice culturelle. Enfin je suis interviewé par la rédactrice en chef du journal « Hermannstädter Zeitung » et une équipe de la télévision germanophone de Roumanie. Les premiers colons allemands se sont installés dans cette région au 12ème siècle.

Je poursuis le périple à travers la Transylvanie pour atteindre le pays des Sicules où vit une minorité hongroise. A Sfântu Gheorghe/Sepsiszentgyörgy je rencontre Mme Eva-Judit Sztakics, adjointe au maire de cette ville et ainsi qu'un conseiller municipal. Par ailleurs, je présente le périple au centre culturel et au lycée « Mikes Kelemen ». Un million cinq cent mille Hongrois vivent en Transylvanie où leur langue bénéficie d'un statut officiel. Ils se sont installés dans cette région au 12ème siècle, en même temps que les Allemands.

Je quitte la Transylvanie à travers les Carpates enneigées pour atteindre la plaine du Danube où souffle un vent glacial. Je franchis le Danube sur un long pont en acier de trois kilomètres pour arriver en Bulgarie.

Je passe ensuite la chaîne de montagnes « Stara Platina » pour rejoindre le massif des Rhodopes au sud du pays. À Kardzhali, je rencontre Mr Müzekki Ahmet, directeur du centre culturel « Yumer Lyutfi » qui promeut la culture turque dans cette région. Les Turcs sont présents en Bulgarie depuis le 15ème siècle. Huit cent mille Turcs sont dénombrés dans ce pays.

Je continue le périple vers la Grèce, l'Italie du sud, le sud de l'Europe...

 

Ken ar c'hentañ,

à bientôt,

Emmanuel Le Merlus

 

Budapest

 

P1030815

Rencontre avec Mme Olivia Schubert, directrice de "Landesselbstverwaltung der Ungarndeutschen"

Meeting with Mrs. Olivia Schubert, director of "Landesselbstverwaltung der Ungarndeutschen"

 

P1030825

Rencontre avec des lycéens du "Deutsches Natinalitäten Gymnasium"

Meting with pupils of "Deutsches Natinalitäten Gymnasium" secondary school

 

P1030808

Panneau bilingue : hongrois-allemand

Bilingual roadsign : Hungarian-German

 

_P1030916.JPG

Le château de Buda

Buda castle

 

Hongrie, Békéscsaba – Hungary, Békéscsaba

 

_P1030946.JPG

Rencontre avec Mr Ando György, président de la représentation officielle des Slovaques en Hongrie.

Meeting with Mr Ando György, chairman of the Slovakian self-gouvernment in Hungary.

 

_P1030954.JPG

Rencontre avec des lycéens du "Slovenské Gymnasium"

Meeting with pupils of "Slovenské Gymnasium"secondary school

 

_P1030956.JPG

Panneau bilingue : hongrois-slovaque

Bilingual roadsign : Hungarian-Slovakian

 

Roumanie, Sibiu – Roumania, Sibiu

 

_P1040032.JPG

Rencontre avec Mr Martin Bottesch, président du Conseil général du département de Sibiu

Meeting with Mr Martin Bottesch, president of Sibiu county council

 

_P1040016.JPG

Rencontre avec Mr Winfried Ziegler, directeur d'une organisation de jeunesse germanophone

Meeting with Mr Winfried Ziegler, director of a German-speaking youth organization

 

_P1040019.JPG

Rencontre avec Mme Diana Dragos, coordinatrice régionale culturelle

Meeting with Mrs. Diana Dragos, cultural regional coordinator

 

_P1040078.JPG

Rencontre avec Mme Ioana Dancu, animatrice culturelle au "Deutsches kulturzentrum Hermannstadt"

Meeting with Mrs. Ioana Dancu, cultural organizer in "Deutsches kulturzentrum Hermannstadt"

 

_P1040023.JPG

Interwiew pour le journal "Hermannstädter Zeitung" et la télévision germanophone de Roumanie.

Interview for the "Hermannstädter Zeitung" newspaper and the German-speaking TV channel of Roumania.

 

_P1040012.JPG

Panneau bilingue : roumain-allemand

Bilingual roadsign : Roumanian-German

 

_P1040034.JPG

La place principale de la ville  –  The main town square

 

_P1040053-copie-1.JPG

Anciennes fortifications de la ville  –  Old fortified wall of the town

 

Roumanie, Sfântu Gheorghe – Roumania, Sfântu Gheorghe

 

_P1040130.JPG

Rencontre avec Mme Eva-Judit Sztakics, adjointe au maire de la ville, et un conseiller municipal.

Meeting with Mrs. Eva-Judit Sztakics, town deputy mayor and a town councillor.

 

_P1040122.JPG

Présentation du périple au centre culturel  –  Presentation of the journey in the cultural center

 

_P1040127.JPG

Rencontre avec des élèves du lycée "Mikes Kelemen"

Meeting with pupils of "Mikes Kelemen" secondary school

 

_P1040139.JPG

Eglise fortifiée  –  Fortified church

 

Roumanie, Transylvanie – Roumania, Transylvania

 

_P1040093.JPG

Je porte plusieurs épaisseurs de vêtement pour affronter le froid.

I wear several layers of clothing to face the cold weather.

 

_P1040096.JPG

Un attelage équestre – An harnessed horse

 

_P1040115.JPG

Deux moyens de locomotion écologique se rencontrent

I go and meet another ecological means of transport

 

_P1040399.JPG

Charretée de foin – Cartload of hay

 

_P1040111.JPG

Berger surveillant son troupeau – Shepherd watching his flock

 

_P1040170.JPG 

Village sicule – Sicule village

 

_P1040148.JPG

Edifice traditionnel en bois à l'entrée d'un village sicule.

Traditional wooden building at the entrance of a Sicule village.

 

_P1040244.JPG

Le château de Dracula – Dracula's castle

 

_P1040278.JPG

La cour intérieure du château – The courtyard of the castle

 

Roumanie, Transylvanie, Les Carpates – Roumania, Transylvania, Carpathians mountains

 

_P1040366.JPG

 

_P1040378.JPG

 

_P1040383.JPG

 

_P1040384.JPG

 

_P1040385.JPG

 

_P1040391.JPG

 

Bulgarie – Bulgaria

 

_P1040525.JPG

Rencontre avec Mr Müzekki Ahmet, directeur du centre culturel « Yumer Lyutfi »

Meeting with Mr Müzekki Ahmet, director of the « Yumer Lyutfi » cultural centre

 

_P1040477.JPG

Des routes en Europe de l'est sont très abîmées  –  Roads are very damaged in Eastern Europe.

 

_P1040517.JPG

Route interdite aux charrettes  –  Carts prohibited

 

_P1040484.JPG

Paysage  –  Landscape

 

_P1040488.JPG

Paysage  –  Landscape

 

_P1040451.JPG

Lac  –  Lake

 

_P1040515.JPG

Lac  -  Lake

Repost 0
Published by Emmanuel
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 18:07

Subscribe to the newsletter (on the right side of the first page) and you receive an email when a new article is published.

Inscrivez vous à la newsletter (à droite de la première page), vous recevrez un avis dès la parution d'un nouvel article.

 

Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

 

Je suis arrivé à Vienne en Autriche.

La neige recouvre une partie de l'Autriche depuis plusieurs jours. J'ai dû mettre malgré moi le vélo dans le train à Judenburg pour atteindre la capitale autrichienne.

Je reçois l'hospitalité sur ma route. En Bohème, une famille tchèque m'offre une soupe de poisson au dîner. En Bavière, un agriculteur m'autorise à dormir dans son entrepôt pour que je puisse être au sec, ailleurs une Bavaroise m'apporte au bord de la tente un petit déjeuner sur un plateau. Dans le Trentin, en Italie du nord, une famille nombreuse m'invite à dîner, nous mangeons de l'âne accompagné de pomme de terre. Un Slovène polyglotte me prépare un petit déjeuner copieux et me parle de l'époque de l'ex-Yougoslovie. Un Breton expatrié en Slovénie me remarque sur la route et m'invite à prendre le café chez lui avec sa femme slovène et ses deux enfants...

Cette générosité humaine me réconforte et atténue les moments difficiles du périple.

Avant de quitter Prague, je rencontre Mr Ladislav Goral, président de la représentation des Roms en République tchèque. Leur nombre est estimé à 200 000 dans ce pays. La langue rom est enseignée à l'université de Prague.

Je quitte Prague pour me rendre au sud-Tyrol. Je traverse le sud-ouest de la Bohème et la Bavière, avant d'atteindre le Tyrol du nord en Autriche. Je franchis le col enneigé du Brenner pour arriver au Tyrol du sud en Italie.

À Bozen/Bolzano, la capitale du sud-Tyrol, je rencontre Mme Martha Stocker, Vice-présidente de la province autonome du sud-Tyrol. Je rencontre également Mr Marjan Cescutti, président du « Südtiroler Kulturinstitut » qui anime les activités culturelles germanophones dans cette province. Le nombre de germanophones est d'environ 290 000 et représente 70% de la population de la province.

À Ortisei/Urtijëi, je rencontre Mr David Lardschneider, membre de l'organisation culturelle « Union Generala Di Ladins Dla Dolomites » qui défend les intérêts culturels des Ladins de toutes les vallées des Dolomites. 25 000 personnes parlent le ladin qui se répartissent dans quatre vallées.

À l' « EUR.AC » (European Academy) de Bozen, je rencontre le Dr. Günther Rautz, coordinateur à l'Institut des droits des minorités, ainsi que le Dr. Sabine Wilmes et son assistante qui pilotent le projet européen « RML2 Future » en faveur du multilinguisme.

Je quitte Bozen sous une averse de neige pour prendre la direction d'Udine, en Frioul. Je longe les montagnes des Dolomites, il fait froid, il neige, la boisson gèle dans les bidons.

À Udine/Udin, je rencontre Mr Lorenzo Zanon, président de l'ARLeF, l'organisme qui assure la promotion du frioulan. Je rencontre aussi Mr William Cisilino, chargé de la promotion des langues minoritaires de la région autonome « Friuli Venezia Giulia ». Je rencontre également Mr Feliciano Medeot, directeur de la « Società Filologica Friulana » - la société de philologie frioulane. Je présente le périple lors d'une émission de Radio Onde Furlane. 500 000 personnes environ parlent le frioulan en Italie du nord.

Je prends ensuite la direction de Trieste, distant de 75 km d'Udine. J'emprunte la route côtière et je me réjouis de revoir la mer dans la baie de Trieste. Le soleil se couche, je m'arrête un moment pour apprécier la vue. Je me pose alors la question de savoir quand est-ce que j'ai pu voir la mer la dernière fois... J'étais à Tallinn, sur les bords de la mer Baltique. Je suis désormais sur les bords de la mer Adriatique, après avoir pédalé 4 000 km depuis Tallinn et rencontré bien des gens !

A Trieste/Trst je rencontre Mme Maja Mezgel, directrice du « Slovenski Raziskovalni Institut » (l'Institut de recherche slovène) et Mme Zaira Vidali, chercheuse dans cet institut. Je rencontre aussi Mr Marino Marsic, directeur du « Slovenska Kulturno Gospodarska Zveza » qui regroupe 80 associations culturelles et économiques slovènes. Le nombre de Slovènes est estimé à 80 000 dans les provinces de Trieste, Gorizia et Udine. 4 000 élèves suivent une scolarité dans les écoles immersives slovènes.

Je quitte Trieste pour la Slovénie, afin de rencontrer la minorité italienne d'Istrie. J'arrive à Piran/Pirano, la température est douce mais il pleut sans arrêt. Je rencontre Mme Manuela Rojec, présidente de la « Comunità degli Italiani Pirano » qui anime les activités culturelles de la communauté italienne de Piran/Pirano. Je présente le périple à des élèves de l'école italophone « Scuola Elementare Vincenzo e Diego De Castro ». À Koper/Capodistria je rencontre des membres d ' "Unione Italiana" dirigée par Mr. Andrej Bertok. Cette structure fédère des organisations italiennes de l'Istrie. 3 000 italophones sont dénombrés en Slovénie. 9 écoles italophones scolarisent 950 élèves.

Je traverse ensuite la Slovénie pour me rendre en Autriche. Quarte jours plus tard je franchis à la tombée de la nuit le col enneigé de « Jezerski » qui me permet d'entrer en Carinthie. La descente du col dans l'obscurité est difficile : je dois faire attention aux nappes de neige sur la route, la boisson gèle dans les bidons.

A Klagenfurt/Celovec, je rencontre Mr Martin Kuchling, secrétaire général de « Krscanska Kulturna Zveza », une organisation culturelle et catholique qui regroupe une cinquantaine d'organisations culturelles slovènes. Je rencontre également Mr Janko Malle, directeur de « Slovenska Prosvetna Zveza », une structure laïque qui fédèrent 48 organisations culturelles slovènes.

Je prends ensuite la direction de Vienne. Je prévois de réaliser le trajet en quatre jours. À la fin de la première journée, la neige commence à tomber et recouvre progressivement la route. La température est négative, la boisson gèle dans les bidons : je ne peux plus me désaltérer. Je m'arrête à Judenburg, en espérant repartir le lendemain. La neige continue à tomber pendant la nuit, la route n'est pas praticable. Je prends la décision de mettre le vélo dans le train pour Vienne.

À Vienne, je rencontre des membres de « Gradiscansko-Hrvatski Centar » (le centre des Croates du Burgenland), dirigé par Mme Gabriela Karall-Novak. Selon des estimations, 30 000 Croates vivent dans le Burgenland et 10 000 à Vienne.

Je suis reçu ensuite au « FRA » (Fundamental Rights Agency) par Mme Blanca Tapia, une porte-parole de l'agence. Je lui présente le périple. Le « FRA » est l'agence des droits fondamentaux de l'Union Européenne qui a pour but de « contribuer à faire des droits fondamentaux une réalité pour chacun au sein de l'UE. »

Je continue le périple vers la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce, le sud de l'Europe...

 

Ken ar c'hentañ,

à bientôt et meilleurs voeux,

Emmanuel Le Merlus

 

Prague

 

P1030067 

Rencontre avec Mr Ladislav Goral, président de la représentation des Roms en République tchèque

Meeting with Mr. Ladislav Goral, chairman of the Roms representation in Czech Republic

 

P1030045 

L'église Saint Nicolas

Saint Nicolas church

 

Bohème (sud-ouest) – Bohemia (south west)

 

P1030110 

Paysage  -  Landscape

 

Bavière – Bavaria

 

P1030130 

Paysage  –  Landscape

 

P1030148 

Paysage  -  Landscape

 

Tyrol du nord (Autriche) – North Tyrol (Austria)

 

_P1030204.JPG 

Paysage  -  Landscape

 

_P1030210.JPG 

Paysage  -  Landscape

 

_P1030225.JPG 

Paysage  -  Landscape

 

_P1030216.JPG 

Une chapelle dans la roche surplombe le village.

A chapel in the rock towers above the village.

 

_P1030232.JPG 

La montée vers le col du Brenner

The way up to the Brenner pass

 

_P1030236.JPG 

Le col du Brenner enneigé

The snowy Brenner pass

 

Tyrol du sud (Italie) – South Tyrol (Italy)

 

_CIMG0579.JPG 

Rencontre avec Mme Martha Stocker, Vice-présidente de la province autonome du sud-Tyrol.

Meeting with Mrs. Martha Stocker, Vice-president of the South Tyrol autonomous province.

 

_P1030372.JPG 

Rencontre avec le Dr. Marjan Cescutti, président du "Südtiroler Kulturinstitut"

Meeting with Dr. Marjan Cescutti, chairman of the "Südtiroler Kulturinstitut"

 

_P1030360.JPG 

Rencontre avec le Dr. Günther Rautz, coordinateur à l'Institut des droits des minorités, et le Dr. Sabine Wilmes avec son assitante qui pilotent le projet européen "RLM2 Future"

 

_P1030383.JPG 

Rencontre avec Mr David Lardschneider, membre de l'organisation "Union Generala di Ladins dla Dolomites".

Meeting with Mr. David Lardschneider, member of the "Union Generala di Ladins dla Dolomites" organization.

 

_P1030304.JPG 

Panneaux bilingues : Allemand-Italien

Bilingual roadsigns : German-Italian

 

_P1030401.JPG 

Panneau trilingue : Ladin-Allemand-Italien

Trilingual roadsign : Ladin-German-Italian

 

_P1030374.JPG 

Ouvrage pédagogique ladin

Ladin educational work

 

_P1030239.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

_P1030313.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

_P1030342.JPG 

Un château  –  a castle

 

_P1030356.JPG 

L'autoroute, la piste cyclable et la route parcourent la vallée.

The motorway, the cycle track and the road go all over the valley.

 

Provinces du Trentin et Frioul (Italie) – Trentin and Fioul Provinces (Italy)

 

_P1030444.JPG 

Rencontre avec Mr Lorenzo Zanon, président d'ARLeF qui assure la promotion du frioulan.

Meeting with Mr. Lorenzo Zanon, chairman of ARLeF which promote frioulan.

 

_P1030448.JPG 

L'équipe d'ARLeF  –  the ARLeF staff

 

_P1030447.JPG 

Rencontre avec Mr William Cisilino, chargé de la promotion des langues minoritaires de la région autonome "Friuli Venezia Giulia".

Meeting with Mr. William Cisilino, in charge of the minority languages in "Friuli Venezia Giulia" autonomous region.

 

_P1030458.JPG 

Rencontre avec Mr Feliciano Medeot, directeur de la "Società Filologica Friulana" _ La société de philologie frioulane. (à droite sur la photo)

Meeting with Mr. Feliciano Medeot, director of the "Società Filologica Friulana" _ The Frioulan philology society. (right side on the photgraph)

 

_P1030469.JPG 

Panneau bilingue : italien–frioulan  -  Bilingual roadsign : Italian-Frioulan

 

_P1030411.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

_P1030434.JPG 

J'affronte une averse de neige.  -  I face a snow shower.

 

Province de Trieste (Italie) – Trieste province (Italy)

 

_P1030481.JPG 

Rencontre avc Mme Maja Mezgec, directrice de "Slovenski Raziskovalni Institut" (l'Institut de recherche slovène) et Mme Zaira Vidali, chercheuse à l'Institut.

Meeting with Mrs. Maja Mezgec, director of the "Slovenski Raziskovalni Institut" (Slovenian research institut) and Mrs. Zaira Vidali, researcher in the institut.

 

_P1030485.JPG 

Rencontre avec Mr Marino Marsic, directeur de "Slovenska Kulturno Gospodarska Zveza", une organisation regroupant 80 associations culturelles et économiques slovènes.

Meeting with Mr. Marino Marsic, director of "Slovenska Kulturno Gospodarska Zveza", an organization which gathers 80 Slovenian cultural and economic associations.

 

_P1030470.JPG 

Panneau bilingue : italien-slovène  -  Bilingual roadsign : Italian – Slovenian

 

_P1030474.JPG 

La baie de Trieste en mer Adriatique.  -  Trieste bay in the Adriatic Sea.

 

Slovénie – Slovenia

 

_P1030521.JPG 

Rencontre avec Mme Manuela Rojec, présidente de "Comunità degli italiani Pirano", une organisation qui anime les activités culturelles de la communauté italienne de Piran/Pirano.

Meeting with Mrs. Manuela Rojec, chairwoman of "Comunità degli italiani Pirano", an organization which liven up the cultural activities of the Italian community in Piran/Pirano.

 

_P1030527.JPG 

Rencontre à Koper/Capodistria avec des membres d' "Unione Italiana", dirigé par Mr Andrej Bertok (second à gauche sur la photo). Cette structure fédère des organisations culturelles italiennes de Slovénie et de Croatie.

Meeting in Koper/Capodistria with members of "Unione Italiana", directed by Mr. Andrej Bertok (second on the left on the photograph). This organization gathers Italian cultural associations in Slovenia and Croatia.

 

_P1030530.JPG 

Rencontre à Piran/Pirano avec des élèves de l'école italophone "Scuola Elementare Vincenzo e diego De Castro".

Meeting in Piran/Pirano with pupils of the "Scuola Elementare Vincenzo e diego De Castro" Italian speaking school.

 

_P1030512.JPG 

Panneau bilingue : slovène-italien  -  Bilingual roadsign : Slovenian – Italian

 

_P1030544.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

_P1030555.JPG 

Je me dirige vers l'Autriche. Pour y arriver, je dois franchir ces montagnes.

I'm going to Austria. I have to cross these mountains to reach Austria.

 

Carinthie et Vienne (Autriche) - Carinthia and Vienna (Austria)

 

_P1030562.JPG

Rencontre à Klagenfurt/Celovec avec Mr Martin Kuchling, secrétaire général de "Krscanska Kulturna Zveza", une structure catholique regroupant une cinquantaine d'organisations culturelles slovènes.

Meeting in Klagenfurt/Celovec with Mr. Martin Kuchling, general secretary of "Krscanska Kulturna Zveza", a catholic organization gathers about fifty Slovenian cultural associations.

 

_P1030565.JPG 

Rencontre avec Mr Janko Malle, directeur de "Slovenska Prosvetna Zveza", une structure laïque regroupant 48 organisations culturelles slovènes.

Meeting with Mr. Janko Malle, director of "Slovenska Prosvetna Zveza", a lay organization which gathers 48 Slovenian cultural associations.

 

_P1030617.JPG 

Rencontre à Vienne avec des membres de " Gradiscansko-Hrvatski Centar" (le centre des Croates du Burgenland) dirigé par Mme Gabriela Karall-Novak (au centre de la photo).

Meeting in Vienna with members of " Gradiscansko-Hrvatski Centar" (Centre of Burgenland Croats) directed by Mrs. Gabriela Karall-Novak (the centre of the photograph).

 

_P1030620.JPG 

Je suis reçu au siège du "FRA" à Vienne (Fundamental Rights Agency – Agence des droits fondamentaux de l'Union Européenne).

I'm received in "FRA" in Vienna (Fundamental Rights Agency).

 

_P1030627.JPG 

Plaque d'entrée trilingue du FRA  -  FRA trilingual sign

 

_P1030558.JPG 

Je franchis le col enneigé de "Jezerski" à la tombée de la nuit.

I'm crossing the "Jezerski" snowy pass at nightfall.

Repost 0
Published by Emmanuel
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 20:20

Subscribe to the newsletter (on the right side of the first page) and you receive an email when a new article is published.

Inscrivez vous à la newsletter (à droite de la première page), vous recevrez un avis dès la parution d'un nouvel article.

 

Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

 

La durée des jours s'est réduite. Il commence à faire nuit de bonne heure, vers 17 heures. Je m'arrête de rouler vers 16h30, avant que la nuit tombe. La température peut être fraîche, mais elle est supportable lorsqu'on est bien vêtu.

La plus part des gens sur mon trajet acceptent de me donner de l'eau et m'autorisent à planter ma tente dans leurs jardins pour une nuit lorsque je les sollicite. Ils m'offrent généralement du thé, des biscuits voire un dîner et un petit déjeuner... au mieux une douche et une chambre où dormir dans leur maison.

J'ai quitté Lublin en Pologne pour me diriger vers la Slovaquie. J'ai franchi par le col de Dukla la chaîne de Laborec dans les Carpates, pour passer la frontière slovaque et aller à la rencontre des Ruthènes. A Svidnik, j'ai rencontré Mr Miron Krajkovic, vice-président de l'organisation « Rusinska Obroda Na Slovensky » qui regroupe les organisations culturelles ruthènes. J'ai également rencontré des enseignants d'une école ruthène. 42 000 Ruthènes vivent en Slovaquie.

Je quitte l'est de la Slovaquie en longeant les montagnes Tatras pour atteindre le nord de la Moravie en République tchèque. A Cesky Tesin, je rencontre Mr Jan Rylko, président de l'organisation « Polski Zwiazek Kulturalno Oswiatowy » qui fédère les associations polonaises. Je présente le périple à une classe du lycée polonais de cette ville et avant de repartir je rencontre Bogdan Jakubek, animateur culturel au « Kongres Polakow » qui coordonne des activités culturelles polonaises. 50 000 Polonais sont dénombrés en République tchèque, ils représentent la seconde minorité du pays.

Je franchis ensuite la frontière polonaise pour me rendre à Opole en Silésie. Dans cette région vit une minorité germanophone. Je suis reçu par Mr Bernard Gaida, président de l'organisation « Verband der Deutschen sozial-kulturellen Gesellschaften » qui rassemble des organisations culturelles germanophones. 40 000 germanophones vivent dans cette région. Une signalétique routière bilingue s'y répand progressivement. D'autre part, je visite l'immeuble où siège l'autorité politique de la région d' Opolskie.

Je traverse ensuite la Silésie pour arriver en Lusace située à l'est de l'Allemagne, dans les Länders de Saxe et Brandebourg. En Lusace vivent les Sorabes, la minorité slave d'Allemagne. Je rencontre à Panschwitz-Kuckau, une classe de l'école primaire « Sula Cisinskeho » où l'enseignement est en sorabe. Je rend aussi visite à une classe du lycée sorabe de Bautzen, la principale ville de Lucase. Je rencontre également Mr Bernhard Ziesch, directeur de l'organisation « Domoniwa » qui regroupe les organisations culturelles sorabes. Le nombre de locuteurs sorabes est estimé à 20 000. Une équipe de télévision allemande me filme durant mon séjour.

Après avoir rendu visite aux Sorabes, je me dirige vers la Bohême en République tchèque. Je passe la frontière dans une région vallonnée et forestière. En arrivant à Prague, je m'oriente dans cette grande ville grâce aux lignes de tramway pour pouvoir rejoindre mon hébergement. Je rencontre Mr Martin Dzingel, président de l'organisation « Landesversammlung der deutschen » qui fédère une trentaine d'organisations germanophones en République tchèque. D'après le dernier recensement, 40 000 personnes se déclarent allemandes dans ce pays. Cette minorité linguistique éprouve des difficultés à ouvrir des écoles germanophones du fait de sa dispersion sur le territoire tchèque.

Je continue le périple vers l'Europe centrale, les Balkans, le sud de l'Europe...

 

Ken ar c'hentañ,

à bientôt,

Emmanuel Le Merlus

 

Slovaquie – Slovakia

 

_P1020626.JPG 

Rencontre à Svidnik avec Mr Miron Krajkovic, Vice-président de "Rusinska Obroda Na Slovenski"

Meeting in Svidnik with Mr. Miron Krajkovic, Vice-chairman of "Rusinska Obroda Na Slovenski"

 

_P1020639.JPG 

Rencontre avec des enseignants d'une école ruthène à Svidnik.

Meeting with teatchers of a Ruthenian school in Svidnik.

 

_P1020637.JPG 

Ouvrage pédagogique ruthène.

Ruthenian educational work

 

_P1020645.JPG 

Côte à 12%  -  a 12% hill

 

_P1020658.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

_P1020718.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

_P1020731.JPG 

Paysage  –  Landscape

 

République tchèque (Moravie du nord) – Czech republic (North East)

 

_P1020748.JPG 

Rencontre avec Mr Jan Kylko, président de l'organisation "Polski Zwiazek Kulturalno Oswiatowy"

Meeting with Mr. Jan Kylko, Chairman of "Polski Zwiazek Kulturalno Oswiatowy" organization

 

_P1020750.JPG 

Rencontre avec une classe d'élève du lycée polonais de Cesky Tesin.

Meeting with a secondary school pupil class in Cesky Tesin.

 

_P1020761.JPG 

Rencontre avec Mr Bogan Jakubek, animateur culturel au "Kongres Polakow".

Meeting with Mr Bogan Jakubek, cultural organizer in "Kongres Polakow".

 

Pologne (Silésie) – Poland (South West)

 

_P1020767.JPG 

Rencontre à Opole avec Mr Bernard Gaida, président de "Verband der Deutschen sozial-kulturellen Gesellschaften".

Meeting in Opole with Mr. Bernard Gaida, Chairman of "Verband der Deutschen sozial-kulturellen Gesellschaften" organization.

 

Allemagne (Lusace) – Germany (Lusatia)

 

_P1020821.JPG 

Rencontre avec une classe de l'école primaire "Sula Cisinskeho" à Panschwitz-Kuckau.

Meeting with a "Sula Cisinskeho" primary school class in Panschwitz-Kuckau.

 

_P1020842.JPG 

Rencontre avec une classe d'élève du lycée "Serski Gymnazij" à Bautzen.

Meeting with a "Serski Gymnazij" secondary school pupils class in Bautzen.

 

_P1020849.JPG 

Rencontre à Bautzen avec Mr Bernhard Ziesch, directeur de l'organisation "Domowina".

Meeting in Bautzen with Mr. Bernhard Ziesch, director of "Domowina" organization.

 

_P1020900.JPG 

"Serbski Dom", la maison des Sorabes à Bautzen.

"Serbski Dom", the house of Sorbs in Bautzen.

 

_P1020797.JPG 

Panneau bilingue  –  a bilingual roadsign

 

_P1020822.JPG 

Une équipe de télévision allemande me filme.

A German TV team film me.

 

_P1020833.JPG

Une équipe de télévision allemande me filme.

A German TV team film me.

 

République tchèque (Bohême et Prague) – Czech republic (North West and Prague)

 

_P1020944.JPG 

Rencontre à Prague avec Mr Martin Dzingel, président de "Landesversammlung der deutschen".

Meeting in Prague with Mr. Martin Dzingel, Chairman of "Landesversammlung der deutschen" organization.

 

_P1020915.JPG 

Paysage – Landscape

 

_P1020932.JPG 

Maison traditionnelle – A traditional house.

Repost 0
Published by Emmanuel
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 15:43

Subscribe to the newsletter (on the right side of the first page) and you receive an email when a new article is published.

Inscrivez vous à la newsletter (à droite de la première page), vous recevrez un avis dès la parution d'un nouvel article.

 

Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

 

À Tallinn, j'ai rencontré des représentants de la minorité russe. J'ai notamment rencontré au Centre culturel russe le Prof. Vladimir Bragin, spécialiste de l'enseignement du russe. Un tiers de la population estonienne est russe. Tallinn est une ville médiévale remarquablement préservée.

J'ai traversé l'Estonie pour me rendre au sud-est du pays. Le relief est plat et de grandes forêts de pins composent le paysage. J'ai rencontré à Võru, Sulev Iva, membre de l'Institut Võro qui promeut la langue et la culture Võro. 50 000 personnes parlent cette langue qui est enseignée dans une vingtaine d'écoles. Võru est une petite ville charmante située au bord d'un lac et qui compte de nombreuses bâtisses en bois.

J'ai ensuite rencontré des Setus à Obinitsa, en bordure de la frontière russe. Les Setus et les Võros parlent la même langue, ils se distinguent par leurs confessions religieuses et certaines traditions. Les premiers sont orthodoxes et les seconds sont protestants. 3 000 Setus parlent leur langue, une partie d'entre eux vivent en Russie. Avant de quitter Võru, j'ai été interviewé par une chaîne de télévision estonienne.

Je passe la frontière lettone et je traverse l'est du pays. Cette région est rurale et pauvre, les routes sont en mauvais état. J'arrive en Latgale, une région au sud-est du pays. Je séjourne à Daugavpils, la seconde ville de Lettonie. J'y rencontre le Prof. Henrihs Soms à l'université, il dirige l'Institut de recherche Latgale. La langue latgale est parlée par 300 000 personnes.

Je me dirige ensuite vers la Lituanie et sa capitale : Vilnius. J'y rencontre Mme Fania Brancovskaja à l'Institut Yiddish de Vilnius. Elle est une rescapée du ghetto juif de Vilnius et était résistante juive durant la seconde guerre mondiale. Beaucoup de juifs et de locuteurs yiddish vivaient à Vilnius avant cette période, la majorité d'entre eux ont été exterminés. Il reste aujourd'hui quelques centaines de locuteurs yiddish à Vilnius.

Je rencontre aussi Mr Markas Lavrinovicius de la minorité karaïme. Quelques dizaines de personnes en Lituanie parlent le karaïm qui est une langue turque. Les Karaïmes, originaires des bords de la mer Noire, se sont installés dans la région de Vilnius au 14ème siècle.

Je rencontre également Mr Juzef Kwiatkowski, président de l'association des enseignants des écoles polonaises en Lituanie. 240 000 Polonais vivent en Lituanie, la langue polonaise est enseignée à 18 000 élèves dans 160 écoles.

La ville de Vilnius au charme baroque est agréable à découvrir. L'Unesco a classé le centre historique de la ville au patrimoine mondial de l'humanité.

Je quitte Vilnius pour me rendre en Pologne. À Sejny je rencontre des représentants de la minorité lituanienne, dont Mr. Algirdas Vaicekauskas qui dirige une école lituanienne. 6 000 Lituaniens vivent en Pologne et 700 élèves suivent un enseignement en lituanien. La minorité lituanienne se concentre dans les communes de Punsk et Sejny.

Je prends ensuite la direction de Bialistok, la capitale régionale de Podlaskie en bordure de la Biélorussie. Je rencontre Mr. Jan Syczewski, président de l'organisation « Towarzystwo Kultury Bialoruskiej » qui supporte des activités culturelles et sociales de la minorité biélorusse. Le nombre de Biélorusses en Pologne est estimé à 250 000. La langue est enseignée dans 170 écoles. Je visite une école maternelle de cette minorité à Bialistok.

Je quitte Bialistok pour me rendre à Lublin. Je rencontre Stefan Batruch, responsable de l'organisation « Fundacja Kultury Duchowej Pogranicza » qui promeut la culture ukrainienne dans la région de Lublin. Selon le dernier recensement en Pologne, 35 000 personnes se déclarent ukrainiennes. 3 000 élèves apprennent l'ukrainien.

Je continue le périple vers la Slovaquie, la République Tchèque, le sud de la Pologne, l'est de l'Allemagne...

 

Ken ar c'hentañ,

à bientôt,

Emmanuel Le Merlus

 

ESTONIE - ESTONIA

  

_P1020203.JPG

Rencontre avec le Prof. Vladimir Bragin au centre culturel russe à Tallinn.

Meeting in Tallinn with the Prof. Vladimir Bragin in the Russian cultural centre.

 

_P1020270.JPG

Rencontre avec Mr. Sulev Iva à l'institut Võro.

Meeting with Mr. Sulev Iva in the Võro Institute.

 

_P1020273.JPG

Ouvrages pédagogiques en langue Võro

Educational works in Võro language

 

_P1020321.JPG

Rencontre avec des miltants setu près d'Obinitsa.

Meeting with Setu activists near Obinitsa.

 

_P1020316.JPG

Statue présentant une femme setu en tenue traditionnelle.

Traditional Setu woman statue.

 

_P1020325.JPG

Interview pour une chaine de télévision estonienne.

An interview for an Estonian TV channel.

 

_P1020301.JPG

Bordure d'un lac

Shore of a lake

 

_P1020279-1-.JPG

Bâtisse en bois dans la ville de Võru

Wooden building in Võru town

 

LETTONIE - LATVIA

  

_P1020386.JPG

Rencontre avec le Prof. Henrihs Soms à l'institut latgale à Daugavpils

Meeting with the Prof. Henrihs Soms in the Latgale Institute in Daugavpils

 

_P1020348.JPG

Nid de cigogne sur un poteau électrique

Stork nest on an electric post

 

_P1020355.JPG

Paysanne travaillant autour d'une meule de foin.

A countrywoman works around a hay stack.

 

_P1020361.JPG

Petite exploitation agricole

A small farming concern

 

_P1020370.JPG

Meules de foin dans un champ

Hays stacks in a field

 

LITUANIE - LITUANIA

 

_P1020461.JPG

Rencontre avec Mme Fania Brancovskaja à l'institut yiddish de Vilnius.

Meeting with Mrs Fania Brancovskaja in the Yiddish Institute in Vilnius.

 

_P1020490.JPG

Journal de la minorité juive rédigé en lituanien, russe et yiddish.

Jewish minority newspaper written in Lituanian, Russian and Yiddish.

 

_P1020464.JPG

La bibliothèque de l'Institut yiddish

Yiddish institute library

 

_P1020471.JPG

Rencontre à Vilnius avec Mr. Markas Lavrinovicius, membre de la minorité karaïme.

Meeting in Vilnius with Mr. Markas Lavrinovicius who is a member of the Karaim minority. 

 

_P1020472.JPG

Rencontre à Vilnius avec Mr. Juzef Kwiatkowsky, président de l'association des enseignants des écoles polonaise en Lituanie.

Meeting in Vilnius with Mr. Kwiatkowsky who is the chairman of the teachers assocation (Polish school in Lituania).

 

_P1020492.JPG

Ticket de bus multilingue à Vilnius (lituanien, anglais, russe, polonais).

Multilingual bus ticket in Vilnius (Lituanian, English, Russian, Polish).

 

_P1020393.JPG

Paysage au nord du pays.

Landscape in the north of the country.

 

_P1020432.JPG

Représentation d'un groupe de chanteuses traditionnelles à Vilnius.

Traditional singers performance in Vilnius.

 

POLOGNE - POLAND

 

_P1020511-1-.JPG

Rencontre avec Mr. Algirdas Vaicekauskas, directeur de l'école lituanienne de Sejny (enseignement en lituanien).

Meeting with Mr. Algirdas Vaicekauskas, headteacher of the lituanian medium school in Sejny.

 

_P1020521.JPG

Rencontre avec Mr. Jan Syczewski, président de l'organisation biélorusse "Towarzystwo Kultury Bialoruskiej" qui promeut la culture biélorusse à Bialistok.

Meeting with Mr. Jan Syczewski, chairman of the "Towarzystwo Kultury Bialoruskiej" belarussian organisation which promote the belarussian culture in Bialistok region.

 

_P1020526.JPG

Rencontre dans l'école maternelle " Przedszkole n°14" à Bialistok où les enfants apprennent le biélorusse.

Meeting in the "Przedszkole n°14" belarussian nursery school in Bialystok where the children learn Belarussian

 

_P1020519.JPG

Affichage publicitaire bilingue dans la région de Bialistok

Bilingual advertising in Bialistok region

 

_P1020550.JPG

Enseigne commerciale bilingue dans la région de Bialistok

Bilingual commercial sign in the Bialistok region

 

_P1020571.JPG

Rencontre à Lublin avec des étudiantes ukrainiennes et Mr Stefan Batruch. Il dirige l'organisation "Fundacja Kultury Duchowej Pogranicza" qui promeut la culture ukrainienne à Lublin.

Meeting in Lublin with Ukrainian studients and Mr Stefan Batruch who manage the " Fundacja Kultury Duchowej Pogranicza" organization which promote the ukrainian culture in Lublin.

 

_P1020505.JPG

Un attelage équestre

Harnessed horse

 .

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Emmanuel
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 16:55

Inscrivez-vous à la Newsletter (à droite de la première page), vous recevrez un avis dès la parution d'un nouvel article.

Subscribe to the Newsletter (on the right side of the first page) and you receive an email when a new article is published.

 

Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

 

La traversée du Danemark s'est bien déroulé et m'a nécéssité de prendre trois ferries avant d'atteindre Copenhague où j'ai séjourné deux jours. Le temps était agréable pour rouler et le relief relativement plat. Un long pont relie Copenhague à Malmö en Suède, mais il est interdit aux cyclistes : j'ai dû mettre le vélo dans un train qui circule sur ce pont.

J'ai pédalé à travers le sud de la Suède sur 700 km pendant neuf jours avant d'arriver au port de Nynäshamn situé à 60 km au sud de Stockholm. De nombreux lacs de différentes tailles entourés par de vastes forêts de pins et de bouleaux composent cette région vallonnée et peu peuplée. Ces lacs poissoneux attirent les pêcheurs et des adeptes du canoé. Les maisons sont construites en bois, l'industrie du bois est naturellement très présente dans cette partie de la Suède. Les camions transportant les troncs d'arbres vous croisent sur les routes et laissent derrière eux une odeur parfumé de pin. Toutes les routes ne sont pas bitumées, j'ai dû emprunter des pistes forestières bosselées au milieu des collines. On s'y sent isolé dans le calme de la nature et l'obscurité de la fôret qu'interrompt par endroit des clairières.

Arrivé à Nynäshamn, j'ai embarqué à bord du "Baltivia" de la compagnie "Polferries" en direction de Gdansk en Pologne afin de rencontrer les Cachoubes. Cette traversée de la mer Baltique dure 15 heures. Le centre ville de Gdansk a été préservé et recelle de vieux immeubles typiques. J'ai pu rencontrer le président de "Zrzeszenie Kaszubsko Pomorskie", Mr Albin Bychowski, ainsi que d'autres membres de cette organisation qui regroupe les associations culturelles cachoubes. Mr Bychowski est aussi le maire de Zukuvo, une commune rurale située à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Gdansk. 500 000 personnes vivent en Cachoubie et 200 000 d'entre elles parlent le cachoube, une langue distincte du polonais. Une fois la visite terminée, j'ai repris le bateau à Gdansk pour Nynäshamn. J'ai rejoint ensuite Stockholm en vélo.

J'y ai rencontré des représentants de la minorité fennophone de Suède qui compte 450 000 personnes : Mr Markku Peura, directeur d'une école fennophone et Mme Seija Sjöstedt, vice-présidente de l'organisation "RSKL" (Ruotsinsuomalaisten Keskusliitto) qui rassemble les associations culturelles et scolaires des fennophones. La Suède reconnait officiellement cette minorité linguistique.

L'étape suivante a été Turku/Åbo en Finlande. J'ai embarqué à bord de l' "Isabella" de la compagnie "Viking Line", la traversée dure 12 heures. Le littoral suédois est très découpé et boisé, le navire doit naviguer entre une multitude d'îles avant d'atteindre une mer degagée. La minorité suédophone se concentre sur la côte sud et ouest de la Finlande, elle possède une université entièrement suédophone à Åbo/Turku. Une présentation du périple a été réalisée lors d'une soirée dans cette ville, en présence de suédophones.

À Helsinki j'ai rencontré Mme Peggy Heikkinen et Mr Markus Österlund, membres de l'organisation "Folktinget"qui défend les intérêts des 290 000 suédophones de Finlande. Ce pays est officiellement bilingue : le suédois est enseigné dans toutes les écoles du pays, tous les fonctionnaires doivent être capable de s'exprimer en suédois...

Je continue le périple vers les Pays Baltes, l'est de la Pologne...

  

Ken ar c'hentañ,

à bientôt,

Emmanuel Le Merlus

  

_P1010913.JPG

Rencontre avec le maire de Zukovo, Mr Albin Bychowski, et des militants cachoubes.

Meeting with Mr Albin Bychowski who is the mayor of Zukovo and Kashubian activists.

 

_P1010986.JPG

Rencontre avec Mr Markku Peura, directeur d'une école fennophone à Stockholm et Mme Seija Sjöstedt, vice-présidente de RSKL (Ruotsinsuomalaisten Keskusliitto), une organisation regroupant les associations culturelles et scolaires des fennophones de Suède.

Meeting with Markku Peura, director of a Finnish-speaking school in Stockholm and Mme Seija Sjöstedt who is vice-chairwoman of RSKL organization (Ruotsinsuomalaisten Keskusliitto), a cultural and educational Finnish-speaking umbrella organisation.

 

 _P1020124.JPG

Rencontre à Helsinki avec Mme Peggy Heikkinen de l'organisationn "Folktinget" qui défend les intérêts de la minorité suédophone de Finlande.

Meeting in Helsinki with Mrs Peggy Heikkinen of "Folktinget" organization, a Swedish-speaking organization.

 

_P1020188.JPG

Rencontre avec des élèves du lycée suédophone "Tölö Gymnasium" à Helsinki. Des élèves se sont déguisés lors de la rentrée scolaire, c'est une tradition suédoise.

Meeting with Swedish-speaking pupils of "Tölö Gymnasium" secondary school in Helsinki. Some pupils are disgued for the start of the new school year.

 

_DSC09661.JPG

Présentation du périple à Åbo/Turku en présence de suédophones.

Presentation of the journey in Åbo/Turku in the presence of Swedish-speaking people.

 

_P1020077.JPG

Rencontre avec des élèves du Lycée " Nousiaisten Lukio" à Nousiainen en Finlande.

Meeting with pupils of "Nousiaisten Lukio" secondary school in Nousiainen in Finland.

 

_P1020182.JPG

Rencontre avec des élèves du collège "Suutarilan Koulu" à Suutarila dans la banlieue d'Helsinki.

Meeting with pupils of "Suutarial Koulu" school in Suutarila (Helsinki suburbs).

 

_P1020090-copie-1.JPG 

Annuaire téléphonique bilingue "finnois-suédois".

Finnish-Swedish bilingual directory.

  

_P1020105.JPG

Panneau bilingue à Turku/Åbo.

Bilingual roadsign in Turku/Åbo.

  

_P1020122.JPG

Panneau bilingue.

Bilingual roadsign.

 

_P1010809.JPG

Des élans peuvent traverser la route.

Elks can cross the road.

 

_P1010816.JPG

De nombreux lacs sont situés en Suède.

Many lakes are located in Sweden.

 

_P1010820.JPG

Toutes les routes ne sont pas bitumées en Suède.  J'emprunte des  pistes forestières pour continuer le périple.

All the roads in Sweden are not asphalted. I follow forest tracks to continue my tour.

  

_P1010884.JPG

Vieux immeubles au centre de Gdansk.

Old buildings in Gdansk (Poland).

 

_P1020193.JPG

L'ancien hôtel de ville de Tallinn (Estonie).

The old city hall in Tallinn (Estonia).

  

Repost 0
Published by Emmanuel
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 16:30

Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

 

je suis à Aabenraa/Apenrade au Danemark.

J'ai débarqué à Ijmuiden en Hollande le 01 juillet. La traversée en ferry qui dure une quinzaine d'heures s'est bien déroulée. J'ai pu assister à un spectacle « Cabaret » à bord du bateau, le jour de mon anniversaire !... un cadeau d'anniversaire en quelque sorte. À la descente du ferry j'ai emprunté la route et un Hollandais m'a aussitôt klaxonné : les cyclistes doivent circuler sur des pistes qui leurs sont réservées. Ces pistes cyclables sont très nombreuses et ne suivent pas au plus près les routes, elles vous obligent à faire des détours et rallongent ainsi le trajet initialement prévu. Ces pistes sont parfois en mauvais état et réduisent votre allure lorsque vous êtes bien chargé. Par contre elles ont l'avantage de sécuriser les cyclistes.

J'ai roulé ensuite sur une longue digue droite de 30 kilomètres en mer du Nord pour atteindre la Frise Occidentale. Lorsqu'on l'aborde, vous voyez 30 km de ligne droite devant vous et la mer de part et d'autre de la digue pour décor : c'est assez déstabilisant pour le moral. Heureusement que le vent était favorable, j'ai fait une pause tous les 10 km pour mieux affronter cette digue.

Au bout de la digue je suis arrivé en Frise occidentale... la récompense de mes efforts. J'ai rejoint ensuite Leeuwarden, la capitale régionale.

Les Frisons sont divisés en 3 groupes : le Frise Occidentale (Hollande, 500 000 locuteurs), la Frise de l'Est (Allemagne, 2 000 locuteurs) et la Frise du Nord (Allemagne, 10 000 locuteurs). À Leeuwarden, j'ai rencontré des représentants de la « Fryske Akademy » (l'académie frisonne chargée de promouvoir la culture et la langue frisonne), ainsi qu'un membre de l'organisation « Afûk » qui édite des ouvrages en frison. Les Frisons ont des médias importants pour diffuser leur langue. La langue frisonne bénéficie d'un statut officiel dans la région.

La région est plate et sillonnée par de nombreux canaux. Les ponts se soulèvent pour laisser passer les bateaux fluviaux. Les moulins à proximité des canaux servaient à pomper l'eau dans les champs : d'importantes surfaces sont sous le niveau de la mer. Aujourd'hui des pompes électriques assurent l'assèchement des sols.

Les bâtiments de ferme frisons diffèrent des fermes bretonnes. Les bâtiments d'exploitation surmontés par de grands toits en chaume sont accolés aux bâtiments d'habitation.

Après avoir traversé la Frise Occidentale, j'ai rejoint la Frise de l'Est située en Basse Saxe (en Allemagne). Le frison de l'est est parlé dans 3 communes. J'y est rencontré des militants qui s'investissent pour préserver leur langue et leur culture menacées.

J'ai pris ensuite la direction de la Frise du Nord située à 350 km, dans la région du Schleswig-Holstein frontalière du Danemark. Pour y parvenir, j'ai traversé trois fleuves en bateau dont l'Elbe. J'ai pédalé 4 jours pour atteindre la ville de Niebüll en Frise du nord. J'ai visité une école trilingue « frison – danois - allemand » à Risum. Cette école a un statut privé et fonctionne en partie grâce aux dons. Le directeur de cette école s'investit beaucoup dans son travail. J'ai ensuite rencontré des responsables de l'organisation « Friisk Foriining » chargée de promouvoir la culture et la langue frisonne du nord, ainsi que le directeur du « Nordfriisk Instituut » et son adjoint à Bredstedt.

La Frise du Nord est tout aussi plate que la Frise Occidentale. Cette région a été inondée à plusieurs reprises lors de violentes tempêtes par des ruptures de digues. Les routes sont faites sur les digues, les récentes sont en bordure de mer et les anciennes sont situées sur des terres gagnées sur la mer. Beaucoup de frisons ont des paires de jumelles : le relief est si plat qu'ils peuvent faire des observations sur de longue distance.

Les énergies renouvelables sont très présentes dans cette région venteuse : les éoliennes, les panneaux photovoltaïques, la méthanisation de produits agricoles... ces énergies renouvelables sont devenues une source de revenu pour beaucoup d'agriculteurs.

Je me suis rendu ensuite à Flensburg, la principale ville du sud-Schleswig, où se concentre la minorité danoise du nord de l'Allemagne. J'ai rencontré Mr Jens A. Christiansen, secrétaire général de « Sydslesvigsk Forening », l'organisation de la minorité danoise regroupant l'ensemble des associations culturelles, et Mme Tinne Virgils, responsable de l'organisation de jeunesse « Sydslesvigs Danske Ungdomsforeninger ». La minorité danoise se mobilise pour protester contre des réductions de budget décidées par le gouvernement régionale du Schleswig-Holstein. Une vingtaine d'écoles seraient menacées de fermeture. La mobilisation est forte, le gouvernement régional devrait revoir sa décision.

J'ai également rencontré Mme Ewa Chylinski, directrice de l'EMCI (European Center for Minority Issues). Ce centre de recherche étudie les questions relatives aux minorités nationales en Europe. Mme Chylinski s'est montrée intéressée par ce périple à vélo.

Puis j'ai traversé la frontière germano-danoise pour rejoindre la ville d'Aabenraa/Apenrade où se concentre les organisations de la minorité allemande au sud du Danemark. J'ai rencontré Uffe Iwersen, membre du « Bund Deutscher Nordschleswiger », l'organisation regroupant les activités de cette minorité.

 

Ken ar c'hentañ,

à bientôt,

Emmanuel  Le Merlus

 

 P1010409

Rencontre avec Nienke Boomstra et Sieta De Vries de la "Fryske Akadamy" (l'académie frisonne) à Leeuwarden en Frise Occidentale.

Meeting with Nienke Boomstra and Sieta De Vries in the "Fyske Akademy" (Frisian akademy) in Leeuwarden (West Frisia).

 

_P1010411.JPG

Rencontre avec Henk Wolf de l'organisation "Afûk" qui édite des ouvrages en frison.

Meeting with Henk Wolf. Afûk organisation publish many works in frisian language.

 

_P1010463.JPG

Rencontre avec des miltants en Frise de l'Est (Allemagne) devant leur centre culturel.

Meeting with East Frisian militants in front of their cultural house (Germany - Low Saxony).

 

_P1010555.JPG

Rencontre avec Jörgen Jensen Hahn, directeur de l'école trilingue frison-danois-allemand à Risum en Frise du Nord (Allemagne).

Meeting with Jörgen Jensen Hahn, Frisian-Danish-German trilingual school director in Risum (North Frisia - Germany).

 

_P1010561.JPG

Rencontre avec Manfred Nissen responsable de l'organisation "Friisk Foriining" qui promeut la culture frisonne en Frise du Nord.

Meeting with Manfred Nissen who manage the "Friisk Foriining " organisation in North Frisia. 

 

_P1010569.JPG

Rencontre avec le Prof. Dr. Thomas Steensen et son adjoint Fiete Pingel qui dirigent le Nordfriisk Instituut (l'institut de la Frise du nord) à Bredstedt / Bräist.

Meeting with Prof. Dr. Thomas Steensen and Fiete Pingel who manage the Nordfriisk Instituut (the Noth Frisian Institut) in Bredstedt / Bräist.

 

_P1010636.JPG

Rencontre avec Mme Ewa Chylinski, directrice de l'ECMI (European Center for Minority Issues) à Flensburg (Allemagne du Nord).

Meeting with Mrs Ewa Chylinski, ECMI Deputy Director (European Center for Minority Issues) in Flensburg (North Germany).

 

_P1010649.JPG

Rencontre avec Jens A. Christiansen, secrétaire général de l'organisation "Sydslesvigsk Forening" qui regroupe l'ensemble des associations culturelles de la minorité danoise de la région du Schleswig-Holstein au nord de l'Allemagne.

Meeting with the "Sydslesvigsk Forening" general secretary in Flensburg (Danish minority in North Germany).

  

_P1010665.JPG 

Rencontre avec Tinne Virgils, membre de l'organisation "Sydslesvigs Danske Ungdomsforeninger".

Meeting with Tinne Virgils, "Sydslesvigs Danske Undomsforeninger" member (Danish minority in North Germany).

 

_P1010685.JPG

Rencontre avec Uffe Iwersen à Aabenraa/Apenrade, membre du "Bund Deutscher Nordschleswiger" qui regroupe les activités de la minorité allemande au sud du Danemark.

Meeting with Uffe Iwersen in Aabenraa/Apenrade, "Bund Deutscher Nordschleswiger" member (German minority in south Denmark).

 

_P1010352.JPG

Beaucoup d'Hollandais utilisent le vélo pour se déplacer  -  Many Dutch cycle.

 

 _P1010347-copie-2.JPG

Longue digue de 30 km en mer du Nord pour rejoindre la Frise Occidentale.

A 30 kilometers dike in North See.

 

_P1010368.JPG

Ferme frisonne en Frise Occidentale  -  a West Frisian farm.

 

_P1010629.JPG

Un des nombreux canaux de la Frise  -  One of numerous canals in Frisia.

 

_P1010399.JPG

Un pont se soulève pour le passage de bateaux fluviaux  -  A bridge lifts itself up for the boats.

 

_P1010357.JPG

Vieux moulin frison  -  an old Frisian mill.

 

_P1010559.JPG

Poteau indiquant la hauteur des inondations en Frise du Nord.

A post showing the flood heights in North Frisia (Germany). 

 

_P1010607.JPG

De nombreuses éoliennes sont installées en Frise du Nord.

Numerous wind mills are put in North Frisia.

 

_P1010611.JPG

Le littoral de la mer du Nord  -  The North See coast.

 

_P1010668.JPG

Maison de la région du Schleswig  -  a house in East Schleswig region.

 

 

 

Repost 0
Published by Emmanuel
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 16:47

Subscribe to the newsletter (on the right side of the first page) and you receive an email when a new article is published.

 

Inscrivez vous à la newsletter, vous recevrez un avis dès la parution d'un nouvel article ( à droite de la page du blog)

 

 

Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

  

Je suis arrivé en Frise de l’Est (Allemagne). Ca va.

J’ai débarqué en Ecosse à Troon. J’ai ensuite roulé jusqu’à Glasgow. L’agglomération de Glasgow est très étendue (600 000 habitants), j’ai dû pédaler pendant une quinzaine de kilomètres dans l’agglomération avant d’atteindre le centre ville. Un bon dynamisme culturel anime cette ville. J’ai visité l’établissement scolaire "Sgoil Ghàidhlig Ghlaschu",  j’ai présenté le périple à une classe de lycée.

Je me suis rendu ensuite à Édimbourg, la capitale politique et administrative de l’Écosse. La ville est charmante à visiter, une grande forteresse domine la ville. J’ai visité l'école primaire "Bun Sgoil Tollcross" et présenté le périple à des élèves.

Les paysages écossais sont sauvages et magnifiques, de nombreux élevages de montons s’étalent dans la nature. Le temps était clément pour rouler, le relief est plat entre Glasgow et Édimbourg, et vallonné (altitude 450m) pour atteindre la frontière Sud-Est de l’Écosse.

 

 

Ken ar c'hentañ,

à bientôt,

Emmanuel Le Merlus

 

_P1010078.JPG

Classe de l’école "Sgoil Ghàidhlig Ghlasschu" (enseignement en gaélique) à Glasgow 

A class of a Gaelic medium school in Glasgow - "Sgoil Ghàidhlig Ghlasschu" 

 

_P1010117.JPG 

Classe d’élèves de l’école primaire "Bun Sgoil Tollcross" (enseignement en gaélique) à Édimbourg. 

A class of a Gaelic medium school in Edinburgh - "Bun Sgoil Tollcross"

 

_P1010120.JPG

Classe d’élèves de l’école primaire "Bun Sgoil Tollcross" (enseignement en gaélique) à Édimbourg. 

A class of a Gaelic medium school in Edinburgh - "Bun Sgoil Tollcross"

 

_P1010084.JPG

 Matériel pédagogique pour les classes du primaire - An educational equipment

 

_P1010195.JPG

Indication bilingue - a bilingual sign

 

_P1010197.JPG

L’hémicycle du parlement écossais - The Scottish Parliament

 

_P1010146.JPG

La forteresse qui domine la ville d'Édimbourg - The fortified castle in Edinburgh

 

_P1010161.JPG

Les vieux quartiers de la ville d'Édimbourg - The city of Edinburgh

 

_P1010210.JPG

"Pipe band" dans les rues d'Édimbourg - A Scottish pipe band in Edinburgh

 

_P1010218.JPG

Danceuse écossaise - A Scottish dancer

 

_P1010314.JPG

Paysage d'Écosse - Scottish landscape

 

_P1010365.JPG

Un moulin frison - A Frisian mill

Repost 0
Published by Emmanuel
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 16:44

Subscribe to the newsletter (on the right side of the first page) and you receive an email when a new article is published .

 

Inscrivez vous à la newletter, vous recevrez un avis dès la parution d'un nouvel article (à droite de la page du blog)

 

 

Demat d'an holl,

Bonjour à tous,

 

je suis arrivé à Glasgow en Ecosse. Le temps est agréable, il ne pleut pas. J'ai pu visiter Dublin qui a connu un fort dynamisme économique ces dernières années. Aujourd'hui les Irlandais subissent la crise économique et commencent à remonter la pente. La ville est agréable à parcourir et possède de nombreux monuments et bâtiments architecturaux. J'ai rencontré Antoine O'Coileain qui travaille dans une organisation de promotion de la langue gaélique pour les adultes.

J'ai été reçu à Loughshinny pendant plusieurs jours par des personnes très accueillantes : j'ai visité 4 écoles où l'enseignement est en gaélique ou bilingue. Les élèves se sont montrés intéressés par le périple. Mes correspondants de Loughshinny m'ont fait visiter le Parlement irlandais à Dublin où j'ai pu assister à une séance des députés en présence d'un ministre. Le décor du Parlement est somptueux et agrémenté par de nombreux portraits de personnages illustres du peuple irlandais. 

J'ai parcouru le nord-est de l'Irlande plus facilement que le Pays de Galles: le relief est plat avec quelques « bosses ». Les Irlandais proposent facilement leur aide lorsque vous cherchez votre route.

J'ai pu me rendre sur l'île de Man où j'ai été généreusement accueilli dans une famille. J'ai été présenté à des personnes qui font la promotion du mannois : des enseignants, un chargé de mission, un animateur de radio... L'île est vallonnée, la nature y est préservée.

J'ai pris le ferry à Larne en Irlande du Nord pour me rendre à Troon en Ecosse, la traversée dure deux heures.

 

Ken ar c'hentañ,

à bientôt,

Emmanuel Le Merlus

  

_P1000731.JPG

Rencontre avec Antoine O'Coileain de Gael Linn à Dublin

Meeting with Antoine O'Coileain in Dublin (Gael Linn organization which organize Irish courses for adults)

 

_P1000814.JPG

Visite de l'école "Gaelscoil Baile Brigin" à Balbriggan, l'enseignement est en gaélique

Visit of an Irish medium school : "Gaelscoil Baile Brigin" in Balbriggan.

 

_P1000870.JPG

Visite de l'école" St Patrick's School" à Skerries

Visit of the school "St Patrick" in Skerries

 

_P1000883.JPG

Visite de l'école "St Brendan's National school" à Loughshinny

Visit of "St Brendan's National school" in Loughshinny

 

_P1000803.JPG

Panneau bilingue - Bilingual roadsign

 

_P1000850.JPG

Panneau bilingue - Bilingual roadsign

 

_P1000889.JPG

La côte Est de l'Irlande au nord du Dublin - Irish sea coast

 

_P1000885-1-.JPG

Maison traditionnelle au nord de Dublin  - Irish old house

 

_P1000995.JPG

Visite de l'école "Bunscoill Ghaelgagh" sur l'île de Man (l'enseignement est en mannois)

Visit of the Manx medium school "Bunscoill Ghaelgagh" in Isle of Man

 

_P1000986.JPG

Rencontre avec Adrian Cain, chargé de promouvoir le mannois par le gouvernement de l'Ile de Man.

Meeting with Adrian Cain who works for the promotion of Manx language.

 

_P1000912.JPG

Panneau bilingue - Bilingual sign

 

_P1000977.JPG

La pointe sud-ouest de l'île de Man - Landscape of Isle of Man

 

_P1000972.JPG

Maisons traditionnelles de l'île de Man - Old houses in Isle of Man

 

_P1010035.JPG

La gallerie d'art Kelvingrove à Glasgow - Kelvingrove art gallery in Glasgow (Scotland)

Repost 0
Published by Emmanuel

Présentation

The partners / Les Partenaires

The funding partners / Les partenaires financiers

Le Conseil régional de Bretagne

Le Conseil général du Finistère

Le Conseil général des Côtes d'Armor

Le Conseil général du Morbihan

Le Crédit Mutuel de Bretagne

Div Yezh

 

The moral support / Les soutiens moraux

Dihun

Div Yezh

Diwan

L'Office de la Langue Bretonne  

D'anciens champions cyclistes bretons

 

Recherche

Texte